MAIS OÙ SONT NOS POLITICIENS ?!?

MAIS OÙ SONT NOS POLITICIENS ?!?

Enjeux 1

Étant en période électorale au Québec nous ''L’Association pour les droits des accidentés'' croyons qu’il est primordial de parler des enjeux qui englobent les victimes de la route, le système de soins et d’indemnisation qui s’y rattache, soit la SAAQ.

Avec un nombre se chiffrant autour de 35 000 blessés (décès, blessés graves et légers combinés) par année sur nos routes, nous croyons qu’il est du devoir de notre gouvernement en place et futur de répondre à certaines questions et de faire de celles-ci une priorité dans les changements à venir.

Pour cette raison, L’ADA vous invite à vous questionner et à questionner vos candidats sur ces enjeux :

- Qu’est-ce qui est proposé pour réduire les délais de contestation administrative qui ont augmenté durant le dernier mandat?

- Qu’est-il possible de faire pour améliorer l’accès à la justice administrative ou l’accès à l’information ?

- Est-ce que la médecine d’expertise devrait être revue sur le plan de son accessibilité, son indépendance ou ses coûts ?

- Quelles sont les mesures qui pourraient être mises sur pied pour réduire les risques ainsi que le nombre d’accidents ?

- Devrait-il y avoir un débat sur la nature même de la couverture d’assurance ?

- N’y aurait-il pas d’amélioration à apporter pour favoriser une meilleure réintégration professionnelle ou faciliter une transition plus efficace, lorsque nécessaire ?

Bien que L’ADA n’ait pas d’allégeance à aucun parti politique et ne veut pas engendrer de débat sur qui de l’un ou l’autre de ces partis devrait passer au pouvoir, nous sommes obligé de manifester une très grande déception vis-à-vis la campagne actuelle. Aucun d’entre eux ne parle de justice administrative. Pas un seul, à aucun niveau. Nous sommes des centaines de milliers de victimes au Québec, que ce soit en lien avec la SAAQ, l’IVAC, CNESST, nous sommes tous laissés en compte, un peu comme-ci l’on voulait éviter des questionnements plus chauds concernant les fonds de ces organismes et comment ils sont dépensés.

Amenons notre message jusqu'à nos politiciens, demandons leurs d’avoir un minimum d’empathie et de se positionner sur les questionnements mentionnés ci-dessus. Personne n’est à l’abri d’un accident de la route ou du travail ou même de simplement d'un drame qui découle d'être au mauvais endroit au mauvais moment.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×